Dans cette page

Depuis 1971, le programme sur l'Homme et la Biosphère "MAB" (Man and the Biosphere) de l'UNESCO œuvre de manière responsable à l’édification de sociétés prospères en harmonie avec la biosphère. Il accompagne désormais l’Agenda 2030 pour le développement durable de l’ONU, encourage le développement de recherches interdisciplinaires et s’appuie sur son réseau mondial de Réserves de biosphère pour essaimer ses expériences, ses démarches et ses savoir-faire. 

Les Réserves de biosphère sont des lieux privilégiés pour expérimenter et illustrer des pratiques de développement durable à l’échelle régionale, en conciliant le développement social et économique des populations avec la protection de l’environnement, dans le respect des valeurs culturelles. L'implication des populations, un appui scientifique, la formation et l'éducation y sont encouragés.

La vidéo de présentation

 

En 2018, le réseau mondial compte 686 Réserves de biosphère, dont 20 sites transfrontaliers, dans 122 pays, désignées suivant des critères communs. Le réseau s'enrichit chaque année de nouveaux sites. 

La stratégie 2015-2025 du MAB et le Plan d'action de Lima 

Ils visent à:

  • développer et renforcer les modèles de développement durable dans le cadre du Réseau mondial des Réserves de biosphère ;
  • partager les expériences et enseignements en facilitant la diffusion et l’application de ces modèles à l’échelle mondiale ;
  • soutenir l’évaluation et la gestion de qualité, les stratégies et les politiques de développement durable et de planification, ainsi que des institutions responsables et résilientes ;
  • aider les États membres de l'Unesco et autres parties prenantes à atteindre au plus vite les Objectifs de Développement Durable en s'appuyant sur l’expérience du Réseau mondial de Réserves de biosphère.
     

Pour en savoir plus

Une nouvelle feuille de route pour le Programme MAB et son réseau mondial

Le site MAB de l'UNESCO 

Des coopérations s'organisent au niveau de réseaux régionaux ou subrégionaux ou suivant une base thématique (montagnes, réserves de biosphère côtières et insulaires…).
Les réseaux régionaux, au nombre de neuf, rassemblent les états membres sur une base volontaire et coopérative. Ils facilitent les échanges d'informations et d'expériences, et se réunissent régulièrement.

Plus d'informations : Les réseaux régionaux et subrégionaux du MAB