Dans cette page

La moitié de l’humanité vit dans des villes et ce sera les deux tiers en 2050. Il est urgent de rendre ces villes plus sûres, plus inclusives, plus résilientes et plus durables. Les villes des réserves de biosphère bénéficient des aires protégées à proximité, qui apportent une bouffée d'air frais et des loisirs, et de nombreux autres services écosystémiques (pollinisation, qualité de l’eau, stockage de CO2, etc). Ce sont aussi des opportunités économiques supplémentaires, pour l’écotourisme par exemple.

Préserver une technique inscrite au patrimoine immatériel de l'UNESCO,  conserver le patrimoine naturel et l’architecture vernaculaire identitaires du territoire : les chantiers d’utilité sociale permettent à des personnes éloignées de l’emploi d’acquérir un précieux savoir-faire autour de la pierre sèche, en participant à la restauration et la valorisation du petit patrimoine. Au-delà de la valorisation professionnelle, ces personnes découvrent les dimensions esthétiques, historiques et culturelles valorisantes du travail de la pierre sèche.

Le cimetière est est un espace public où l’application de la réglementation Zérophyto reste problématique. Difficile de demander aux familles endeuillées d’accepter la végétation spontanée et la fleur doit donc prendre la place de la « mauvaise herbe ». Plus de deux mille végétaux ont ainsi été plantés dans les cimetières de quatre communes pilotes de la Réserve de biosphère sous la forme de chantiers participatifs. Le cimetière est aussi, à qui sait le lire, une page d’histoire, s’y succèdent guerres et épidémies, y reposent artistes et poilus. On y trouve une symbolique particulière où tout fait sens, le pavot évoque le sommeil éternel, la lyre le musicien… Aux chantiers de végétalisation font alors suite des inventaires participatifs du patrimoine, aujourd’hui valorisés par une exposition itinérante. 

Pour en savoir plus : Zéro phyto, les cimetières jardins

En Autriche :

La mobilité est un moyen d'atteindre un but et sert donc une bonne cause. La question est de savoir si voyager dans son propre véhicule est toujours le meilleur moyen. Nockmobil est un programme lancé par la Réserve de biosphère de Salzbourg Lungau & Kärntner Nockberge pour offrir une mobilité régionale et annuelle aux clients et aux habitants de la région. Cette forme de mobilité flexible et axée sur la demande est une alternative à la voiture. Il s'agit d'un taxi d'appel et de collecte, exploité par les compagnies de taxi régionales et qui complète le système de transport public.