Dans cette page

Connu pour son chou-fleur d’été, le marais Audomarois constitue un terroir d’exception pour la production légumière et les prairies, par la présence permanente de l’eau et par la qualité agronomique de ces sols tourbeux, mais sensibles. Le Programme de Maintien de l'Agriculture en Zone Humide (PMAZH) vise à concilier des activités agricoles viables et rémunératrices pour les agriculteurs avec la préservation indispensable de la zone humide et de ses différentes fonctions écologiques. 

Le programme accompagne par exemple les maraîchers pour réduire l’utilisation des insecticides ou encore pour l’auto-construction d’outils agricoles, permettant de gagner en productivité et en confort de travai, tout en minimisant l’investissement financier . Les techniques développées se basant sur la compréhension locale, il n’est ici pas question d’homogénéiser les pratiques, mais de développer des savoir-faire hyperlocaux en fonction des besoins de l’agriculteur.

En rejoignant cette association, des propriétaires valorisent leurs terrains en les proposant à des éleveurs qui n’ont pas assez de pâturages. La relance de l’activité agricole et de la production ovine permet d’ouvrir le milieu et ainsi d’agir sur la préservation de paysages typiques, qui ont valu à la Vallée de la Vézère d’être classée Grand Site de France en 2020. 
Les terres mises en location sur le territoire permettent de maintenir le pastoralisme, d’assurer plus d’autonomie alimentaire et de diversifier les activités des producteurs (: production de fromage et viande). L'accompagnement par les collectivités et la chambre d’agriculture de la Dordogne et d’autres associations offre tout un programme de sensibilisation telles des transhumances ouvertes au public ou des sorties nature commentées.

Au Maroc

La civilisation millénaire qui vit dans la Réserve de biosphère de l'Oasis du Sud Marocain, avec ses connaissances locales, a toujours travaillé la terre de manière durable. Bien que fragile, le système de production de l'oasis a permis de répondre aux besoins de la population locale. Dans ce contexte, le palmier-dattier est une culture emblématique du territoire. Plusieurs actions de la Réserve de biosphère de l'Oasis du Sud Marocain ont été menées pour permettre un développement durable des populations locales tout en préservant l'environnement, telles que le développement de l’agroécologie.