Dans cette page

Les vingt prochaines années verront augmenter la pression déjà forte sur les ressources naturelles du fait de la consommation. Pour éviter d’épuiser la planète, il est important d'améliorer les normes de production et de consommation afin de garantir l'accès de tous aux biens tout en réduisant la pression sur les ressources naturelles et les déchets. Partout dans le monde, les réserves de biosphère ont trouvé des moyens créatifs de résoudre ce problème.

VALORISATION ÉCONOMIQUE DU BOIS LOCAL

Réserve de biosphère transfrontière des Vosges du Nord – Pfälzerwald

La Réserve de biosphère s’est dotée d’une Charte Forestière de Territoire pour valoriser l’économie liée aux essences locales (hêtre et pin sylvestre principalement) en cohérence avec les enjeux écologiques du massif. L'idée est de mettre en place une démarche de multifonctionnalité de la forêt et de diffuser un guide à destination des maîtres d’œuvre qui souhaiteraient construire en bois et faire vivre l’économie du territoire.
Adapté aux constructions rurales ou urbaines, le guide présente des systèmes constructifs adaptés aux essences locales, mais aussi à des standards de construction visant la haute performance énergétique et donc la réduction du bilan carbone. Le guide inclut également des éléments d’argumentaire pour aider les concepteurs à convaincre les maîtres d’ouvrage et autres acteurs des projets.

UN SUPERMARCHÉ COOPÉRATIF

Réserve de biosphère de Fontainebleau et Gâtinais

L’objectif de Cooplicot est de donner accès à tous à des produits bons pour le goût comme pour la santé et qui respectent l’environnement comme les producteurs. Depuis 2019, Cooplicot travaille avec des agriculteurs bio locaux : les adhérents fournissent 3h de travail bénévole par mois permettant de garder les marges au minimum (10%). Le petit magasin est ouvert toutes les 2 semaines dans un local prêté par la Communauté de communes Moret Seine et Loing et prévoit de s’installer plus durablement dans les locaux de l’ancienne gare de Saint-Mammès.
Cette initiative locale permet de remettre la consommation biologique locale au cœur des pratiques de consommation, d'assurer des revenus aux producteurs et de dynamiser le tissu social en créant un espace de rencontre et d'échange entre les habitants.


Et dans le monde ?

En Fédération de Russie

Le projet de la Réserve de biosphère des Îles du Commandant Vert vise à sensibiliser le public aux dangers de la pollution liée aux déchets et aux avantages du recyclage. Les principaux sujets abordés pour sensibiliser la population sont la pollution par le plastique, les piles, les lampes au mercure et les engins de pêche. Le centre de visite va accueillir un musée des déchets, avec des expositions représentant les différents types de déchets collectés dans les îles. L'initiative a été inspirée par le groupe de travail "Zéro plastique" dans le cadre du Réseau mondial des réserves de biosphère insulaires et côtières du MAB, par l'intermédiaire duquel les réserves de biosphère insulaires échangent des idées et collaborent.