Présentation

Imprimer

Située à 60 kilomètres au sud de Paris, la Réserve de biosphère comprend trois grands ensembles : une grande moitié ouest à dominante agricole, l’emblématique forêt de Fontainebleau au centre, et le Val de Seine à l’est. La forêt et le patrimoine culturel remarquable de la région, dont le Château de Fontainebleau, patrimoine mondial de l’Unesco, attirent chaque année des millions de visiteurs.

Le territoire recèle une grande biodiversité (environ 5 000 espèces végétales et 6 600 espèces animales connues) et des habitats diversifiés : landes humides, prairies calcaires, forêts de ravins, tourbières, boisements anciens et hêtraies, platières de grès typiques... liés à la diversité des sols et à la situation géographique du territoire et ses diverses influences climatiques.

Les paysages ont été façonnés par les activités humaines, comme la sylviculture, l’agriculture et l’extraction de ressources minérales. D’autres activités, comme le tourisme, les sports de nature, la chasse et la pêche font de cette Réserve de biosphère un lieu d’échanges intenses entre les hommes et la nature.

Structure de coordination : Association de la Réserve de biosphère de Fontainebleau et du Gâtinais

Animée par un coordinateur, l’Association est administrée par un Conseil d'administration qui réunit les parties prenantes volontaires du territoire. Un Conseil scientifique lui apporte son expertise et un Conseil Education, unique parmi les Réserves de biosphère françaises, coordonne les actions pédagogiques et de sciences participatives.

Nombre de communes126
Nombre d'habitants267 665
Superficie    150 544 ha
RégionsIle de France
DépartementsSeine et Marne (91), Essonne (77)
Date de création1998, renouvellement en 2010

Territoire

Imprimer
carte du territoire

Le caractère patrimonial de la forêt de Fontainebleau s'est forgé au fil d'une histoire riche en usages et en traditions, au gré d'une forte pression humaine : gestion forestière, extraction de sables et de grès, chasses royales puis modernes, retraites artistiques, activités pastorales, puis développement d’un tourisme familial et sportif. La forêt enregistrerait aujourd'hui près de 17 millions de visites par an.

88% du territoire de la Réserve de biosphère est rural, dont 45% sont des espaces boisés. Cependant, la Réserve de biosphère connaît une urbanisation et des activités humaines importantes le long des vallées (Seine, Essonne et Loing) et des axes de communication qui se sont fortement développés (autoroute A6, RER D…) du fait de la proximité avec la capitale. Les espaces naturels et les tarifs encore peu élevés du foncier en font un territoire attractif et la population augmente sensiblement, tout comme la fréquentation touristique.

Située sur un axe routier majeur pour le transport européen de marchandises, la région est également la source d’approvisionnement en eau potable de la capitale, avec l'aqueduc de la Vanne qui transporte l'eau puisée en amont du bassin versant.

Différents types d espaces naturels protégés classés forment la zone centrale de la Réserve de biosphère, représentant 22,7% de son territoire. Ces zones centrales accueillent selon les endroits les activités de chasse, cueillette, exploitation forestière, sports de nature, tourisme, éducation à l’environnement et recherche scientifique. Du fait de son développement historique lié à la chasse des rois de France, la forêt domaniale de Fontainebleau est traversée de plus de 300 km de sentiers balisés, aussi les endroits vierges de toute fréquentation sont-ils relativement rares.

Actions  

Imprimer

Trophées de la réserve de biosphère : trois lauréats en 2015

Les trophées des Réserves de biosphère visent à identifier, à aider et à promouvoir des initiatives originales dans le domaine du développement durable, menées par des acteurs locaux sur les Réserves de biosphère.

Le but est de faire reconnaître leur engagement en faveur de la biodiversité, de la lutte contre les changements climatiques et plus généralement du développement durable sous l’égide de l’Unesco.

Le jury des trophées de la réserve de biosphère de Fontainebleau et du Gâtinais a décerné cette année 2015 3 prix :

Agro-pastoralisme en forêt de Fontainebleau (coup de coeur du jury)

Alexandre est éleveur de brebis, son système de production repose sur une conduite durable de la troupe, en limitant l’utilisation d’antibiotiques, et le pâturage de zones naturelles afin d’assurer l’entretien des paysages – en cours de conversion à l’agriculture biologique. Son projet est de s’installer comme agriculteur et de pérenniser son système de production afin d’assurer l’approvisionnement local des consommateurs et l’entretien des surfaces naturelles pâturées.

Jardin partagé expérimental du vieil Avon
Le collectif part d'un jardin en friche en respectant l'existant (vignes, arbres fruitiers...) qu'il loue dans le Vieil Avon, en s'inscrivant dans une tradition maraîchère et vivrière patrimoniale et locale.

Projet d'habitat participatif
Le projet EDEN d'habitat participatif, c'est la construction d'un éco-lieu par des citoyens cherchant à montrer qu'il existe des solutions alternatives à l'habitat collectif. Ce projet a pour objectif de créer 20 logements, des espaces mutualisés intérieurs (buanderie, chambre d'amis...) et extérieurs (jardin et potager) ainsi que la création d'un café associatif et culturel. Le collectif souhaite s'implanter en zone rurale et recherche pour cela un terrain.

Biosphère Ecotourisme : une charte d'engagement pour les acteurs du tourisme !

Biosphère Ecotourisme, c’est un réseau d’acteurs du tourisme engagés dans des pratiques responsables envers la nature et les personnes qui vivent sur le territoire. La réserve de biosphère de Fontainebleau et du Gâtinais est mandatée par l’Unesco pour coordonner et impulser
des actions favorables au développement durable qui concilient conservation de l’environnement, développement économique et éducation, sur son territoire. Afin de soutenir le développement d’un tourisme responsable à l’échelle locale, la réserve de biosphère de Fontainebleau et du Gâtinais coordonne avec la Chambre de Commerce et d’Industrie de Seine-et-Marne le programme Biosphère Ecotourisme.
Une vingtaine d’acteurs du tourisme (agence de voyage, tour-opérateur, guides nature, hôtel, gîtes, chambres d’hôtes, sites culturels et de sensibilisation à l’environnement,…) ont signé la Charte d’engagement Biosphère Ecotourisme. La Charte, reconnue par l’Unesco, formalise les engagements pris envers la réserve de biosphère par toute structure touristique locale, notamment en termes de réduction des impacts sur l’environnement, de sensibilisation du public, de contribution à l’économie locale ou encore de valorisation du patrimoine.
La Charte s’inscrit dans une démarche d’amélioration continue et vise avant tout à valoriser les acteurs locaux oeuvrant de manière responsable sur le territoire. Chaque année, entre 5 et 10 nouveaux partenaires viennent enrichir notre réseau.

Plus d'informations : http://www.biosphere-ecotourisme.com

Utilisation des médicaments antiparasitaires et biodiversité du sol en forêt : conclusion de trois ans d'études à Fontainebleau

Depuis plusieurs années, usagers de la forêt, naturalistes, cavaliers, gestionnaires de la forêt et touristes s'opposent sur la question des effets des molécules utilisées pour vermifuger les chevaux sur la biodiversité et plus précisément l'entomofaune.

Quelles informations la recherche peut-elle apporter à cette question? De quelles informations dispose-t-on dans la littérature et quelles informations nous manque-t-il pour valider ou invalider les arguments et éventuellement aller vers de meilleures pratiques?

La Réserve de biosphère a conduit des travaux exploratoires et pluri-disciplinaires pendant trois années et recueilli un grand nombre de travaux bibliographiques

En 2015, en partenariat avec l'Office national des forêts, la réserve de biosphère met en place une stratégie de communication à l'attention des éleveurs, hébergeurs de chevaux, pour les inciter à adpater les traitements avec l'aide de leur vétérinaire.

Plus d'informations : http://www.biosphere-fontainebleau-gatinais.fr/recherche/antiparasitaires-et-biodiversite/

Exposition "TRAME(S) Paysages d'habitants révélés par PhotoVoice"

La Réserve de biosphère  comprend à la fois de grands espaces agricoles et une dynamique périurbaine importante, au coeur d'une région de plus de 11 millions d’habitants. Une étude en sociologie et ethnologie rurale en cours a l’objectif de prendre en compte l'aspect naturaliste de la fragmentation des milieux naturels, l'aménagement du territoire et la perception de chacun des acteurs : agriculteurs, pêcheurs, naturalistes, randonneurs, associations de riverains, etc.

Ces travaux ont donné lieu à l'élaboration d'une exposition appelée "TRAME(S), Paysages d'habitants révélés par PhotoVoice". Avec cette méthode inventée aux Etats-Unis, Anne Sroudril, ethnologue au LADYSS - UMR 7533 met en lumière les ressentis et les attentes des habitants parfois confrontés à des aménagements et des modifications de leur paysage sans être consultés.

Cette exposition itinérante est présentée sur le territoire de la Réserve de Fontainebleau et du Gâtinais.

Plus d'informations :

Chercher l’apport de la Réserve de biosphère à la vulnérabilité socio-écologique en région périurbaine

Les Réserves de biosphère de Fontainebleau et du Gâtinais et de La Campana-Peñuelas au Chili ont en commun leur situation périurbaine et la pression démographique qui en découle. Un programme de recherche en coopération compare leur dynamique de métropolisation. Il cherche à construire un cadre d’évaluation pour le développement humain dans cette situation. Il considère d’une part que le développement n’est pas l’accumulation de biens matériels, mais l’extension de la liberté de choix des personnes ; d’autre part l’appréhension des services écosystémiques permet d’envisager une définition sociale et locale des enjeux environnementaux.

Le but opérationnel est de développer une méthode d’aide à la gestion des services écosystémiques, basée sur les perceptions sociales et les capacités des acteurs.

Plus d'informations :

Valoriser la biomasse issue de l’activité équestre locale

Equimeth est un projet territorial de méthanisation visant à valoriser l’important gisement de biomasse issue de l’activité équestre du territoire : 3 000 chevaux produisent 30 000 tonnes de fumier par an.
Initié par Mines ParisTech et porté par la Réserve de biosphère, en partenariat avec Naskeo environnement, Equimeth propose de mobiliser cette biomasse dans une unité de méthanisation locale pour la production d’énergie renouvelable. L’intégralité du biogaz devrait être injecté dans le réseau de distribution du gaz de ville. Les digestats seront ensuite récupérés par les agriculteurs locaux.

Plus d'informations :

Eduquer les enfants au développement durable

« Génération biosphère » est un projet inter-établissements scolaires qui vise à développer l’éducation au développement durable. Mis en oeuvre par la Réserve de biosphère avec Mines ParisTech, il a pour objectif de favoriser le travail interdisciplinaire et de motiver les échanges entre établissements de niveaux scolaires différents, particulièrement lorsque le choix des thèmes retenu par les professeurs est similaire. Les travaux menés dans chaque classe visent à susciter un sentiment d’appartenance au territoire et à positionner les élèves comme acteurs de ce dernier.
Chaque année depuis 2005, un groupe d’une quinzaine de professeurs des écoles et du second cycle se rassemblent pour mener avec leur classe des projets qui s’insèrent dans cette démarche. Ils sont tous volontaires et ils constituent aujourd’hui un groupe de travail pilote. La Réserve de biosphère apporte son expertise, assure le suivi global du projet et coordonne la journée de restitution.

Plus d’informations :

Valoriser le territoire et sensibiliser le grand public

Le Géofestival consiste en une série d’évènements festifs et culturels qui rassemblent les acteurs du territoire (collectivités, acteurs économiques, établissements d’enseignement et associations…). Reliant la géologie, la biodiversité et les activités humaines, il valorise le territoire, son patrimoine naturel, historique et culturel dans ses aspects concrets, quotidiens, imaginaires et vivants.
Intégrant le minéral dans la réflexion sur le devenir de notre environnement, le Géofestival participe à l’éducation et la sensibilisation de tous les publics, résidents du territoire ou de passage pour le découvrir.

Plus d'informations :

Diaporama

Imprimer

Chargement légende

Animation éducative naturaliste en forêt_RB Fontainebleau et GâtinaisChâteau de Fontainebleau_P.FraileLa Réserve de biosphère est un lieu de promenade très fréquenté des franciliens_RB Fontainebleau et GâtinaisLa forte fréquentation du massif forestier entraîne un processus d’érosion_RB Fontainebleau et GâtinaisL’Union internationale pour la conservation de la nature a été créée en 1948 à Fontainebleau à l’initiative de l’Unesco_RB Fontainebleau et GâtinaisProducteur de cresson_C.Cibien
Producteur de cresson_C.CibienProjet pédagogique Génération Biosphère_RB Fontainebleau et GâtinaisRochers en forêt de Larchant_P.FraileSables en forêt de Larchant_P.FraileTortue de Floride, une espèce introduite_RB Fontainebleau et GâtinaisTradition de chasse à courre dans la forêt de Fontainebleau_RB Fontainebleau et Gâtinais
Tradition de chasse à courre dans la forêt de Fontainebleau_RB Fontainebleau et Gâtinais