Actualité

En novembre 2017, la Réserve de Biosphère du Mont-Ventoux organisait en collaboration avec l’INRA, l’AOC Ventoux et la Chambre d’agriculture de Vaucluse une conférence-débat « Changement climatique et Viticulture ». Plus de 100 professionnels liés au monde viticole étaient présents. La salle était pleine, et après l'été caniculaire que la région venait de traverser, l’inquiétude était palpable. Il fallait alors une suite, et il y avait là aussi une demande, celle de réfléchir collectivement à l’avenir d’une terre et de savoirs-faires.

Un deuxième rendez-vous est pris le 26 mars 2019. La Réserve de biosphère, le GDA du Ventoux, le GDA Viticulture, la Chambre d‘Agriculture de Vaucluse, l’ODG AOC Ventoux et l’INRA convient agriculteurs, techniciens, chercheurs et élus à un forum professionnel. L’objectif de la journée : faire émerger, lancer une dynamique forte de territoire autour de l’agriculture sur le territoire du Ventoux, et ce, face au changement climatique.

En effet, l’agriculture du sud de la France souffre du changement climatique. Le climat méditerranéen est, aujourd’hui, plus agressif, les étés sont caniculaires, les épisodes de grêle, les retours de froid, plus fréquents, plus ravageurs. Ainsi ce temps de rencontre et de réflexion donné aux acteurs du monde agricole du Ventoux a été fortement apprécié par les 150 participants dont plus du tiers était des agriculteurs.

La technique du forum ouvert aura aussi permis une grande liberté dans le choix des sujets à aborder, dans la prise de parole, et dans l’appropriation des résultats. Cinq axes de travail ont ainsi été arrêtés et plus de 50 personnes ont souhaité s’engager pour la suite du forum qui devient le point de départ d’une réelle dynamique territoriale. Ces acteurs travailleront ainsi très prochainement sur : « La gestion durable et globale de l’eau », « Le rôle de l’agriculture dans l’atténuation du changement climatique », « La diversification des agricultures face à l’instabilité climatique », « Le partage des savoir-faire, le retour d’expérience », « l’apport de la recherche face au changement climatique » et « Société et agriculture ». Le caractère multipartenarial de ce forum reflète aussi l’ampleur de l’enjeu et la volonté du territoire de repenser une agriculture à la fois réactive et en harmonie avec son environnement.

Avril - 2019