Présentation

Imprimer

La Réserve de Biosphère des ïles et de la mer d'Iroise comporte 3 îles habitées (Ouessant, Sein et Molène), ainsi que l’archipel de Molène constitué d’une vingtaine d’îlots, et les parties marines entre les îles.

Les principaux écosystèmes du domaine biogéographique atlantique (insulaires, littoraux et marins) y sont représentés : le milieu marin, l’estran, les falaises avec végétation des côtes atlantiques, les landes, les prairies.

A terre comme en mer, les communautés insulaires ont développé et gardé une culture originale. Ses paysages et sa biodiversité exceptionnels en font une destination privilégiée pour la recherche, le tourisme et la création artistique.

Structures de coordination : Parc naturel régional d’Armorique et Parc naturel marin d’Iroise

Située à l’intérieur des limites du Parc naturel régional d’Armorique, la Réserve de Biosphère était  coordonnée par cette structure depuis sa création en 1988.

Le renouvellement de la désignation MAB, a permis de redéfinir le projet de son territoire et son mode de gestion. Le maintien des populations à l'année sur les îles, le développement d'activités pérennes et respectueuses des milieux et ressources, la préservation des écosystèmes et la transmission des patrimoines sont au coeur du projet de la nouvelle Réserve de  Biosphère.

Nombre de communes4
Nombre d'habitants1324
Superficie    99 149 ha
RégionsBretagne
DépartementsFinistère (29)
Date de création1988, extension approuvée en 2012

Territoire

Imprimer
carte du territoire

La biodiversité des îles de Ouessant, Sein et Molène est riche et originale. L’intérêt de certains habitats côtiers est reconnu par l’Union européenne et des espèces à forte valeur patrimoniale sont présentes sur les îles : busard des roseaux, fauvette pitchou, crave à bec rouge, isoète épineux et ophioglosse du Portugal. Les îlots constituent une halte et un lieu de nidification pour les oiseaux marins (océanite tempête). L’estran abrite une grande diversité d'espèces algales et benthiques. Une colonie de phoques gris et un groupe sédentaire de grands dauphins ont élu domicile dans l’archipel de Molène.

L'identité culturelle  de la Réserve de biopshère est forte dans ses dimensions insulaire et maritime. Les trois îles qui la composent cultivent à la fois des histoires qui leur sont propres et une identité partagée, une communauté insulaire.

L'un des défis est aujourd'hui de concilier le développement des activités humaines sur les grandes îles et sur la mer avec le maintien de l’équilibre des différents écosystèmes de la Réserve de biosphère.

A Ouessant, les activités rurales de culture sur petites parcelles et d’élevage, ont presque disparu. L’enjeu est d’en préserver les paysages caractéristiques : landes quadrillées de murets de pierres sèches pour protéger les cultures des assauts du vent, des embruns et du bétail, laissé en libre pâturage sur les côtes pendant les mois d’hiver, avec de petits abris en pierres.
A Molène et à l'île de Sein , l’activité ancestrale de pêche professionnelle subsiste modestement.

L’exploitation traditionnelle des algues dans l’archipel de Molène s’est modernisée et constitue le plus grand champ d’algues d’Europe exploité pour sa matière première nutritive et cosmétique.

La principale activité économique de la population îlienne est aujourd’hui devenue le tourisme, qui amène une croissance importante de la population îlienne à la belle saison, avec les impacts induits pour l’environnement.

Actions  

Imprimer

Restaurer les milieux emblématiques des îles

Depuis 1998, un programme d’actions de lutte contre l'enfrichement et de restauration des milieux emblématiques est mené sur les trois îles d'Iroise.

En 2011, pour la première fois a eu lieu à Ouessant un chantier expérimental de défrichement mené collectivement par le Parc naturel régional d’Armorique, la commune, l'association de chasse, l'association des propriétaires de chèvres ("Les Boucs en Train") et une entreprise locale ("Entre terre et pierres"). Différents modes d'entretien sont à l'étude, notamment le pâturage.

Fin 2012, une stratégie globale de gestion de l'enfrichement sera mise en oeuvre avec les acteurs locaux.

Encourager des pratiques touristiques respectueuses de l’environnement

La Réserve de biosphère est une zone refuge pour un certain nombre d’espèces et d’habitats d’intérêt patrimonial et a également une forte attractivité pour des publics locaux et touristiques.

La responsabilisation des prestataires touristiques proposant des découvertes commerciales encadrées sur support nautique est une première étape dans la gestion de ces espaces sensibles. Elle est encadrée et concrétisée par la signature d’une charte des bonnes pratiques touristiques. Ce processus doit conduire à la sensibilisation, la formation et la mise en place d’engagements contrôlables ainsi qu’à une meilleure prise en compte environnementale de la part des prestataires.

Un programme de valorisation des espaces naturels insulaires est en cours d'élaboration. S'appuyant sur la participation des acteurs locaux du tourisme, il a vocation à organiser la fréquentation sur les îles dans le respect des milieux et en permettant la découverte de ces territoires dans de bonnes conditions de sécurité et de confort.

Encourager une pêche responsable

Permettant une meilleure identification du produit, le label « Ormeaux de Molène » valorise une pêche responsable et encourage l’activité de pêche sur les îles. Il a été mis en place fin 2008 par le Parc naturel marin d’Iroise, en partenariat avec Normapêche, Bretagne Qualité Mer, le comité local des pêches du Nord Finistère et la criée de Brest. En 2009, plus de 2 tonnes d’ « ormeaux de Molène » ont été pêchées dans l’archipel.

Valoriser les productions locales

L'accompagnement et l'aide à l'installation d'agriculteurs et éleveurs sur les îles est une action indispensable pour la gestion des espaces insulaires.

Diaporama

Imprimer

Chargement légende

Chantier expérimental de défrichage à Ouessant_PNR d’ArmoriqueGrands dauphins dans l’archipel de Molène_Parc naturel marin d’IroiseKayak dans l’archipel de Molène_Parc naturel marin d’IroiseLe phare des pierres noires, archipel de Molène_Parc naturel marin d’IroiseLe village de Molène_Parc naturel marin d’IroisePatrimoine vivant : transmission des savoirs faire à l'Ecomusée du Niou_PNR d’Armorique
Patrimoine vivant : transmission des savoirs faire à l'Ecomusée du Niou_PNR d’ArmoriquePhare du Créac'h et moutons d'Ouessant_PNR d’ArmoriqueRestauration du patrimoine emblématique à Molène_PNR d’ArmoriqueRéunion publique sur la Réserve de biosphère d'Iroise_PNR d’ArmoriqueTourisme de découverte_PNR d’ArmoriqueUne algue brune, Himanthalia elongata_Parc naturel marin d’Iroise
Une algue brune, Himanthalia elongata_Parc naturel marin d’Iroise