Candidature

Imprimer

 Pour être désigné Réserve de biosphère, un territoire doit répondre aux critères du cadre statutaire du réseau mondial de Réserves de biosphère et aux fonctions décrites dans la Stratégie de Séville  (Unesco, 1995). La candidature est proposée à l’Unesco par le pays, en l'occurence la délégation de la France auprès de l'Unesco. Elle intervient au terme d'un processus au cours duquel le MAB France accompagne les porteurs de projet.

Cadre statutaire du Réseau mondial de Réserves de biosphère

Stratégie de Séville

En amont de la candidature

Des organisations locales diverses sont à l'origine de candidatures : parcs ou organismes de gestion déjà existants à la recherche d'un reconnaissance internationale, associations souhaitant structurer des projets territoriaux de développement durable et de valorisation de la biodiversité…Un premier contact avec le MAB France permet de discuter de l'opportunité du projet. Un engagement formel des autorités locales  est souhaité pour qu'un site soit considéré comme candidat.

Le MAB facilite ensuite la prise de contact avec d’autres Réserves de biosphère, incite à organiser des voyages d’étude, reste à l'écoute des porteurs de projets.
Il peut intervenir lors de réunions d’informations des acteurs locaux, apporter un appui en matière de démarches participatives (en savoir plus ici).
Les réserves candidates sont associées aux travaux du réseau, invitées à participer aux rencontres et groupes de travail qu’il organise.

Le délai entre les premiers contacts et le dépôt de la candidature est très variable : de 2 à 10 ans…

La candidature

Un formulaire est la base du dossier de candidature. Celui-ci est transmis à l’Unesco après une évaluation au niveau national par le MAB France.

Le dossier de candidature est soumis à deux rapporteurs : un  membre du bureau du MAB France, et un scientifique ayant des compétences sur les enjeux prioritaires de la Réserve de biosphère. Une fois les rapports établis, le dossier est présenté et défendu devant le comité MAB France ; des recommandations sont alors formulées afin d'améliorer le dossier et garantir une bonne évaluation par l'UNESCO. 

Une fois à l'Unesco, le dossier est instruit par le Secrétariat international, examiné par le Comité consultatif international des Réserves de biosphère puis par le Conseil International de Coordination du MAB. Ces procédures s'étalent sur 9 mois environ.

La désignation

Inauguration de la Réserve de biosphère du Marais Audomarois, Novembre 2013La désignation donne lieu à la production d'un certificat signé par le Directeur général de l'Unesco. La remise officielle est l'occasion d'une cérémonie et d'une fête. Cette reconnaissance, élément de fierté, couronne un long travail de préparation et concrétise de nouvelles responsabilités associées à l'inclusion dans un réseau mondial de l'Unesco.

 

Sources de la Loire, de l'Allier et de l'Ardèche

Depuis 2006, l'association SOS Loire Vivante mobilise les élus, le secteur économique et social des hautes terres du Massif central en faveur d'un projet concerté portant sur le territoire des sources de trois rivières emblématiques. La publication de brochures, des séminaires, une ballade estivale des trois sources, des réunions, un site Internet contribuent progressivement à dessiner ce projet.

Plus d'informations