Dans cette page

 

Le MAB France met en œuvre le programme sur l’Homme et la biosphère en France, avec le soutien de l'Agence française pour la Biodiversité. Il anime et conforte le réseau national des Réserves de biosphère, le met en lien avec les communautés française et internationale intéressées par ce programme: communauté scientifique, monde éducatif et universitaire, organismes de gestion et de conservation de la biodiversité, du développement durable et de la transition écologique.

 

Lire le rapport

 

Animer le réseau des Réserves de biosphère

  • Faciliter les échanges d'expériences, le développement de projets (scientifiques, éducatifs, socio économiques…) entre Réserves de biosphère, par la création et l’animation de réseaux transversaux.
  • Accompagner le développement des réseaux d'éco-acteurs, organiser les Trophées des Réserves de biosphère.

Renforcer le réseau français des Réserves de biosphère

  • Accompagner la création de nouvelles Réserves de biosphère.
  • Aider les Réserves de biosphère françaises lors des examens périodiques tous les 10 ans
  • Apporter un appui scientifique et technique au réseau des Réserves de biosphère, participer à leurs instances (Conseils scientifiques, Comités de gestion).

Diffuser les  connaissances et bonnes pratiques concourant aux ODD

  • Faire connaitre les Réserves de biosphère
  • Faire connaitre leurs actions :  Lettre de la biosphère, notes techniques, #Proudtoshare…
  • Participer à différentes formations universitaires, organiser des formations à la demande
  • Co-animer le Master MAB à l'université de Toulouse

Développer des coopérations internationales

Le MAB France est membre du Conseil international de Coordination du MAB. Il participe activement au réseau régional EUROMAB (pays d'Europe et d'Amérique du Nord). Ce réseau se réunit régulièrement, organise des formations, des échanges de pratiques et d’expériences.
D’autres coopérations (expertise, formation) existent également, avec des Réserves de biosphère d’Afrique francophone par exemple. Plusieurs Réserves de biosphère françaises ont des relations durables avec des sites à l’étranger.