Dans cette page

L’écologie territoriale est un domaine de recherche qui considère un territoire par ses flux de matière et d’énergie, en fonction des enjeux qui le régissent : géographie physique, sociale, industrielle, logiques de développement… Elle vise à aider les décideurs à réfléchir à une utilisation plus rationnelle et rigoureuse des ressources et de leurs circulations afin de réduire les pertes et les déchets. En appliquant ce domaine de recherche sur les réserves de biosphère, les coordinateurs ont préconisé l’intégration des enjeux environnementaux jusqu’alors peu pris en compte.

CAP-Bioter : L'écologie territoriale appliquée aux Réserves de biosphère

A l'initiative du Groupe recherche des Réserves de biosphère, une rencontre entre chercheurs  et coordinateurs a fait émerger une question de recherche portant sur l’évolution des paysages et des enjeux socio-économiques dans les Réserves de biosphère, face au changement des pratiques de récolte de bois liées à l’accroissement de la consommation de bois-énergie, dans le contexte de la transition énergétique. 
Un projet de recherche a été élaboré et retenu dans le cadre de l'appel à projet 2015 du programme REACCTIF 3 de l'Ademe.  
CAP-BIOTER, « Capabilité territoriale, biomasse et transition énergétique : l’écologie territoriale appliquée aux Réserves de biosphère » est un  projet pluridisciplinaire qui associe des chercheurs de différentes disciplines : géographes,  économistes,  sociologues, urbanistes et  écologues. Sur une durée de 3 ans, il ambitionne de se développer sur trois Réserves de biosphère françaises : Fontainebleau et Gâtinais, Luberon-Lure et Cévennes. 
Il est coordonné par le laboratoire de recherche en sciences sociales Pacte de l’université Pierre Mendès France – Grenoble 2, et associe  le LADYSS de l'Université Panthéon-Sorbonne, le laboratoire CEFE (CNRS-DR13 - Montpellier) ainsi que le comité Mab-France, et les 3 Réserves de biosphères partenaires d'expérimentation. 
Lire le résumé

Juliette Cerceau, coordinatrice du projet CAP-Bioter a présenté le projet lors du séminaire international consacré aux "Energies renouvelables et Réserves de biosphère " organisé par la Réserve de biosphère de Bliesgau en Allemagne, du 11 au 13 Septembre 2017.  Lire le compte-rendu

Cap-Bioter en Cévennes

Analyser les transformations du territoire face à la mobilisation accrue de la biomasse.

Les étudiants du master « Man and Biosphere » sont allés à la rencontre des acteurs locaux pour recueillir leurs compréhensions des enjeux liés à la mobilisation accrue de la biomasse dans un contexte de transition énergétique. Les résultats de leur étude ont été partagés avec eux, lors d’un atelier qui s'est tenu le 26 janvier 2018 à la Maison du Parc à Florac.
 

Lire la synthèse 

Une vidéo a également été réalisée pour expliquer l'écologie territoriale. Voir la vidéo