Présentation

Imprimer

La Réserve de biosphère de la vallée du Fango englobe le bassin versant du Fango, torrent de montagne se jetant dans le golfe de Galeria en Corse. Elle s'étend de la mer Méditerranée jusqu'à une altitude de 2 556 mètres, offrant tous les étages intermédiaires d’une vallée méditerranéenne.

Dans un cadre grandiose s'écoule le torrent du Fango réputé pour ses eaux limpides, d'excellente qualité chimique, pauvres en sels minéraux, et pour ses truites endémiques. Les paysages escarpés de la haute vallée sont le domaine du mouflon de Corse, du gypaète barbu et de l'aigle royal. La yeuseraie du Fango est une futaie remarquable, considérée comme une des plus anciennes du bassin méditerranéen. L'embouchure du Fango est une mosaïque de milieux riche biologiquement: avifaune, amphibiens, reptiles...

Structure de coordination : Parc Naturel Régional de Corse (PNRC)

Le territoire de la Réserve constitue l’un des 11 secteurs opérationnels du PNRC.
Le Comité de gestion, qui coordonne les acteurs locaux, et le Conseil scientifique sont en lien pour impulser la mise en œuvre d'un volet recherche appliquée à la gestion des milieux et des ressources locales ou en relation avec le développement durable.
Le Comité de gestion, présidé par le PNRC, inclut les représentants des 3 communes, ainsi que les principaux organismes, administrations, associations, socioprofessionnels intervenant dans la vallée. Le Guide d’aide à la gestion de la réserve a été élaboré à partir des propositions de 4 groupes de travail aujourd’hui pérennisés : Eau / Forêts-Incendies / Agropastoralisme-foncier / Tourisme-patrimoine.

Nombre de communes3
Nombre d'habitants400
Superficie    26 825 ha
RégionsCorse
DépartementsHaute Corse
Date de création1977

Territoire

Imprimer
carte du territoire

L'activité humaine est très discrète avec 400 habitants répartis dans différents hameaux des communes de Galeria, Manso et Calenzana. L'économie repose essentiellement sur l’élevage, les produits du terroir et un tourisme estival concentré sur le littoral et les rives du Fango. La maîtrise de la fréquentation touristique est un des enjeux majeurs avec la nécessité d’étaler la saison en diversifiant les produits touristiques et de gérer l’impact des visiteurs sur les milieux les plus fréquentés comme les aires de baignades du Fango et son embouchure.

La Réserve de biosphère est le siège d’activités de recherche et de surveillance continue, surtout liées à son patrimoine naturel  et culturel : programme sur la régénération des forêts de chêne vert, inventaires du patrimoine archéologique, étude sur la gestion de la ressource en eau, suivi scientifique des apports atmosphériques de matière, notamment de polluants à longue distance, recherches à long terme sur des populations d’oiseaux. La Réserve est également en pointe pour les améliorations agro-pastorales et l’éducation à l’environnement.

Actions  

Imprimer

Le Contrat de Rivière

Le contrat de rivière du Fango, premier contrat de ce type en Corse, est actuellement en cours de réalisation. Il a été initié en 2005 par le Parc Naturel Régional de Corse, structure porteuse du projet, et les communes de Manso, Galéria et Calenzana. Ce contrat a été approuvé en comité de bassin le 10 décembre 2012.

L’objectif est le maintien et la préservation de l’équilibre naturel du fleuve particulièrement sensible et l’anticipation des problèmes des masses d’eau de surface et souterraines de la vallée. Bien que la qualité du Fango fasse référence, la pression croissante des activités humaines et notamment l’alimentation en eau potable des communes de Galéria et Manso, la baignade et l’assainissement peuvent avoir des conséquences néfastes à long terme sur ce cours d’eau.

Le contrat rivière se décline alors en grands volets d’actions :  la lutte contre la pollution via l’assainissement domestique et la gestion des pollutions diffuses, la gestion quantitative de la ressource en eau, la gestion et protection des cours d’eau et milieux aquatiques ainsi que la gestion des risques liés aux crues. Des animations sont également prévues pour la sensibilisation et la communication auprès du grand public et des usagers.

La réserve de biosphère du Fango est le témoin d’une gestion exemplaire des ressources en eau sur ce territoire ; le Contrat de Rivière s’impose comme étant l’outil le mieux adapté pour répondre aux enjeux écologiques et économiques de la gestion de l’eau sur l’ensemble du bassin versant. 

Aujourd’hui, la procédure d’élaboration du Contrat de Rivière Fangu touche à sa fin. La réalisation de ces actions s’étalera sur 5 années, de 2013 à 2017. 

Plus d'informations

Protéger les espèces et les milieux

Le Parc naturel régional de Corse est animateur des DOCOB Natura 2000 « Rivière et vallée du Fangu » et « Haute vallée du Fangu ». Le site « Rivière et vallée du Fangu » englobe une magnifique rivière méditerranéenne et une yeuseraie ancienne formant le cœur de la Réserve de biosphère. De nombreux projets concourent au développement de la microrégion et à la protection des espèces et des milieux : création d’une maison de la nature, sylviculture durable du chêne vert, élimination d’espèces invasives… . La Zone de Protection Spéciale de la haute vallée du Fangu est le domaine du Gypaète barbu, espèce emblématique et protégée faisant l’objet d’un suivi spécifique.

Plus d'informations

Aménager l'accès aux sites

De par sa situation géographique (Sud de la Balagne) et la beauté de ses paysages, la Réserve de biosphère du Fango attire chaque année de nombreux touristes, notamment en juillet et en août. Néanmoins, cette fréquentation pose plusieurs problèmes : pollution des milieux naturels et du milieu aquatique, sécurité et risque incendie, …. En 2010, le Parc régional a aménagé une première aire naturelle de stationnement payante. L’objectif est de gérer le stationnement, maîtriser et limiter les flux dans une optique de développement durable du tourisme.

Une gestion concertée du delta du Fango

Le Delta du Fango est une zone humide de type forêt alluviale. Elle est caractérisée par une remarquable forêt d’aulnes inondée une grande partie de l’année. Depuis les années 1970, la politique du Département de la Haute-Corse et de la municipalité de Galeria en matière d’acquisition foncière, relayés par le Conservatoire du littoral, s’est traduite par l’achat de 120 hectares de terrains, soit la quasi-totalité du site. Depuis 2006, le Conseil général de Haute-Corse en assure la gestion. Pour cela, il s’appuie sur un plan de gestion en cours de révision. Des acteurs économiques (agriculteur, loueur de kayaks) sont également présents sur ce site et contribuent à sa préservation.

L’éducation à l'environnement et au développement durable : la Casa marina

Depuis 1994, la Casa Marina, structure du Parc Naturel régional de Corse, accueille chaque année 500 à 600 jeunes, avec en majorité des écoles et collèges de Corse, dont une bonne partie est issue des grandes villes de l’île. Labellisé « Citoyenneté Environnement Développement Durable » (CED) par la ligue de l’enseignement, cette structure a pour mission de mettre en place, avec les enseignants ou les responsables de groupes, des projets pédagogiques sur la découverte du milieu naturel et historique de la vallée du Fango et de ses alentours.La structure accueille les écoliers du Niolu lors de journées d’échanges et de découverte de la vallée de leurs ancêtres. Les animateurs travaillent également en permanence avec les deux classes de Galéria, unique école de la Réserve de Biosphère. La participation des animateurs de la Casa Marina s’étend au-delà de la Réserve de Biosphère grâce à leurs actions directement en milieu scolaire, ou par leur participation à des soirées destinées au grand public sur Ajaccio par exemple.

Plus d'informations

Communication au grand public

Chaque été depuis 2000, l’association « Cunniscenza di Scandola e di u Fangu » organise à la tour de Galéria, 3 ou 4 conférences grand public sur différents thèmes scientifiques ou historiques en lien avec la Réserve de Biosphère ou ses environs. Le 25 Juillet 2013 sera organisé la première conférence de l’été sur le thème « La vie des gardiens de tours génoises » présentée par M. Mouton. De plus, cette association a publié et continue de publier de nombreux ouvrages sur Scandola, le Fango, les villages et hameaux, etc.

Plus d'informations

 

D'autre part, les documents tels que des comptes-rendus, des présentations ou encore des rapports relatifs à la réserve de biosphère sont accessibles et téléchargeables ici.

Diaporama

Imprimer

Chargement légende

Départ du sentier de la transhumance dans la Scala di Santa Regina_N.ROBERT (PNR Corse)Embouchure du Fango_N.ROBERT (PNR Corse)Montée du Col de Caprunale_N.ROBERT (PNR Corse)Mouflons au Col de Caprunale_N.ROBERT (PNR Corse)Tortue cistude d’Europe_N.ROBERT (PNR Corse)Vue aérienne du bassin du Fango_N.ROBERT (PNR Corse)
Vue aérienne du bassin du Fango_N.ROBERT (PNR Corse)Vue du bassin du Marzolinu. Les surfaces agricoles exploitées sont particulièrement visibles_N.ROBERT (PNR Corse)Réunion publique d'informations sur la Réserve de Biosphère à la Casa Marina_PNRCGaleria et son port_J. INNOCENZI (PNRC)Tour génoise de Galéria et son magasin_R. BURLAUD (PNRC) Hameaux de Barghjana (droite) et Montestremu (gauche) - Commune de Manso_J. INNOCENZI (PNRC)
Hameaux de Barghjana (droite) et Montestremu (gauche) - Commune de Manso_J. INNOCENZI (PNRC)Vieux moulin à huile au hameau de Manso_R. BURLAUD (PNRC) Animation de la Casa Marina dans le maquis auprès d'une classe de primaire_R. BURLAUD (PNRC)